Mathilde Malfilâtre

Naturopathe conseil en santé naturelle


Particuliers

La 1ère visite chez le naturopathe débute par un bilan dont l’objectif est d’évaluer le niveau de vitalité de la personne et de définir son tempérament. Ces deux valeurs sont déterminantes pour l’élaboration du programme d’hygiène de vie individualisé qui sera mis en place à l’issue de la consultation. Celle-ci s’organise autour de 4 étapes principales : l'anamnèse, l'étude morpho-psycho-physiologique, l'étude iridologique, l'élaboration d’un programme d’hygiène de vie.

Entreprises

La santé au travail est un facteur d’avenir pour les entreprises. S’en occuper, c’est s’assurer d’un renforcement de l’image de l’employeur, d’une meilleure efficacité du personnel.

La naturopathie

Pour retrouver et entretenir votre santé

gravure représentant Hippocrate, père de la médecine naturelle

C'est quoi ?

        La naturopathie est l'art de vivre en accord avec les lois physiologiques de la nature. C'est une médecine traditionnelle européenne. Elle tire ses origines d’Hippocrate, médecin grec du IVème siècle avant J.C., est une prise en charge naturelle et globale dont la finalité est le maintien ou le retour à la bonne santé. Elle agit sur le terrain que constitue l’ensemble des liquides du corps (sang, lymphe, salive, urine, etc.) et non sur le symptôme.

Elle vise à stimuler les défenses de l'organisme, en vue de l'autoguérison du corps en renforçant la vitalité.

     Le fondement est l'hygiène de vie adaptée afin de permettre à la personne de devenir ""acteur de sa santé". Le programme d'hygiène vitale est basé sur le réglage alimentaire, l'exercice physique et respiratoire et l'hygiène neuro-psychique et émotionnelle.

La naturopathie aujourd'hui

Pour qui ?

La santé naturelle pour tous

La naturopathie s'adresse à chacun, du nourisson au senior. Il existe trois types d'intervention :

La naturopathie et ses limites

     Les limites d’action de la naturopathie sont essentiellement liées à l’insuffisance de l’énergie vitale du sujet par épuisement de ses ressources. Le recours à la médecine allopathique s’impose bien entendu dans tous les cas de maladies lésionnelles ou dégénératives ainsi que dans les maladies d’urgence où la vie est menacée.